Tourbières Lambert se fait un point d’honneur d’évaluer ses nombreuses tourbières et de sélectionner la meilleure tourbe qui soit pour chacun des segments de marché : horticulture, agriculture, environnement, loisir. Nos tourbes sont évaluées d’après leur couleur et la taille des particules qui les composent.

Harvest

La couleur est un indicateur de l’âge de la tourbe et de son degré de décomposition dans la tourbière. Des techniciens formés évaluent la tourbe, à l’intérieur même de la tourbière, en utilisant l’échelle de Von Post qui permet d’en déterminer le degré de décomposition. Les tourbières sont cartographiées et, dans chaque bloc ou section de chacune d’entre elles, la tourbe est classée selon sa couleur, d’après les descriptions utilisées dans l’échelle de Von Post.

  • Tourbe blonde/blanche : La tourbe blonde se trouve dans la partie supérieure de la tourbière. C’est la tourbe la plus jeune et la moins décomposée parmi tous les types de tourbe. La tourbe blonde et très fibreuse et spongieuse. Elle se comprime bien et comme substrat de culture elle permet un bon équilibre air-eau. Elle retient bien l’humidité et elle est dotée d’une bonne capacité d’échange de cations (C.E.C.). Ces tourbes deviennent cependant hydrophobes une fois sèches et sont ensuite difficiles à réhydrater. La tourbe blonde est parfois aussi appelée tourbe « blanche ».
  • Tourbe brune : Les tourbes brunes correspondent à un niveau de décomposition intermédiaire et, dans la tourbière, se trouvent sous la tourbe blonde. Elles sont plus foncées, mais possèdent tout de même de bonnes propriétés de rétention de l’air et de l’eau lorsqu’elles sont utilisées dans un substrat de culture. La plupart des usages horticoles de la tourbe font appel à un mélange de tourbe blonde et brune pour assurer une croissance plus régulière et uniforme des cultures.
  • Tourbe noire : Les tourbes noires ont atteint un degré élevé de décomposition et ne contiennent pas de fibre. Elles sont pâteuses lorsqu’elles sont mouillées et ne se compriment pas aussi bien que les tourbes plus jeunes. Ces tourbes sont davantage prisées pour leur teneur en carbone (matière organique) que pour leurs propriétés physiques (relation air-eau). Elles peuvent être mélangées à des tourbes brunes afin de répondre à certaines exigences très précises.

La taille des particules est l’autre critère employé par Tourbières Lambert pour caractériser ses produits, afin de répondre aux besoins de ses clients. La taille des particules est souvent définie en fonction du gabarit de tamis ou de cribles ou par la taille des orifices d’un crible par lesquels les particules de tourbe peuvent passer. Nous utilisons ces deux systèmes pour évaluer nos tourbes, mais pour les besoins de nos différents segments de marché, nous les définissons à l’aide du second. Voici ces descriptions :

  • Tourbe grossière : Particules de tourbe d’un diamètre de 0 à 20 mm comportant une certaine quantité de morceaux ou d’agrégats de tourbe. Il peut aussi s’y trouver quelques petits bâtons.
  • Tourbe moyenne : Particules de tourbe d’un diamètre de 0 à 10 mm comportant très peu de morceaux ou d’agrégats de tourbe. Normalement sans bâtons, elle peut tout de même parfois en compter quelques-uns.
  • Tourbe fine : Particules de tourbe d’un diamètre de 0 à 7 mm sans agrégats de tourbe ni bâtons.
  • Tourbe super fine : Particules de tourbe d’un diamètre de 0 à 3 mm sans agrégats de tourbe ni bâtons.

Les Tourbières Lambert peuvent fournir aux clients n’importe quelle catégorie ou taille de tourbe nécessaire à la réussite de leurs cultures.